Gardez contact avec nous

Banlieue Ouest – L’Agence, laboratoire de communication – Le Lab

Facebook, toujours au plus près de ses utilisateurs

Classics

Facebook, toujours au plus près de ses utilisateurs

Encore et toujours plus de nouvelles fonctionnalités. Voilà la philosophie répétée plusieurs fois par jours, par tous les employés de Facebook. Car des nouvelles fonctionnalités, naitront le renouveau et l’innovation, il est donc primordial pour la firme de Palo Alto de penser à des nouvelles applications ou encore de nouvelles structures afin de faire vivre de façon encore plus intrusive, pardon je voulais dire, personnalisée, le merveilleux réseau social.

Quelles nouvelles fonctionnalités ?

Ces nouvelles options sont d’ordres culturelles. Car grâce à l’ajout d’un bouton « + », chaque utilisateur pourra ajouter à sa Timeline, un film, un livre ou un album de musique qu’il a vu, lu ou écouté, ou qu’il souhaite voir, lire ou écouter. Des fonctionnalités qui ne sont pas sans rappeler les aspects sociaux de certains sites spécialisés comme Allociné ou encore le réseau social neeed.com. Mais au delà, c’est surtout la mise en place d’une vieille rumeur annonçant les fonctionnalités d’un bouton « want » sur Facebook. Car même si cet ajout ne concerne pas directement des biens commerciaux, on peut facilement imaginer que lors d’une prochaine évolution, les utilisateurs de Facebook pourront ajouter à leur Timeline, la prochaine paire de baskets ou tablette qu’ils souhaiteront acquérir. Une aubaine pour les marques, qui pourront identifier de manière simple et pertinente qui sont ces potentiels acheteurs et procéder à un profilage beaucoup plus complet par l’intermédiaire du réseau social. Une solution simple et qui sera sans doute efficace pour viraliser toujours plus de contenus.

Bientôt chez vous

Comme à chaque fois que Facebook sort une nouveauté, le déploiement se fait progressivement. Mais d’ici un mois, il y a fort à parier que cette nouvelle fonctionnalité fera partie de tous les profils Facebook. Reste également pour le moment, le déploiement du nouveau fil d’actualité, la nouvelle Timeline ou encore le Graph Search qui ne sont pas encore activés sur tous les profils et qui viendront installer de nouveaux usages.

Un constat sur les nouveaux usages

Une récente étude de l’université américaine de Carnegie Mellon a démontré que chaque année, les utilisateurs de Facebook partagent en moyenne deux fois plus d’informations personnelles sur le réseau. Et ceci est directement lié aux évolutions des fonctionnalités de Facebook… Entre 2005 et 2012, le réseau social a multiplié par trois le nombre d’informations à renseigner sur son profil. Chaque « like » et chaque partage est révélateur des nos goûts, ou presque. Et chaque centre d’intérêt ou chaque application utilisée permet d’en savoir plus sur son utilisateur… Alors quand on sait que le Graph Search, permettra de rechercher des membres selon des critères, parmi toutes ces données, il y a de quoi courir pour bien s’assurer que les paramètres de confidentialités sont en privés.

La vie privée de plus en plus au centre des considérations

L’étude réalisée démontre aussi que les internautes ont mieux appris à régler les paramètres de confidentialité. Ils sont conscients des risques et savent qu’il est possible de s’en prévenir. Encore une fois, chaque donnée que vous envoyez à Facebook émane de vous. Vous êtes libre, de partager ou non, une information, et il est parfaitement possible de profiter du réseau sans avoir à ajouter la ville dans laquelle vous vivez, ou le fait que vous aimez Star Wars. Les réseaux sociaux sont des outils formidables qu’il faut savoir maitriser. Voilà pourquoi en parler ne fera jamais de mal et pourquoi chacun doit savoir comment ils fonctionnent. Avec Facebook qui s’apprête à lancer, si la rumeur est juste, une surcouche de l’OS Android sur un Smartphone dédié, c’est encore plus d’informations auxquelles peut potentiellement avoir accès la firme de Palo Alto. Une chose est sure, c’est qu’avec toutes ses fonctionnalités, on ne pourra plus dire que Facebook, ce n’est pas la « vraie vie » !

Continuer la lecture
Vous aimerez aussi
Cliquez ici pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus sur Classics

Remonter en haut