Gardez contact avec nous

Banlieue Ouest – L’Agence, laboratoire de communication – Le Lab

Les Wiki c’est quoi ?

Classics

Les Wiki c’est quoi ?

Wiki, un mot qui sonne familier dans la tête de beaucoup de personnes mais qui ne prends pas encore tous son sens en France. Tout le monde ici connaît Wikipedia ? Et j’ose même pouvoir avancer que presque la totalité des internautes ayant accès au Web dans nos sociétés où l’Internet n’est presque pas censuré s’est déjà rendu au moins une fois Wikipédia. Et bien les Wiki, c’est ce qui est à l’origine de Wikipédia.

En quoi cela consiste ?

Le mot « wiki » signifie « vite » en hawaïen. Il a été choisi par Ward Cunningham lorsqu’il créa le premier wiki en 1995, qu’il a nommé WikiWikiWeb. Il choisit l’expression « wiki wiki », redoublement de mots signifiant « très rapide », car c’est le premier terme en hawaïen qu’il apprit lorsqu’il dut prendre un bus à la sortie de l’aéroport. À la création de son site, cherchant un terme simple et amusant pour dire rapide donc, il décida d’utiliser le terme Wiki. Le journal The Economist fait également remarquer que le mot « wiki » peut être lu comme l’acronyme de « What I Know Is » ou « voici ce que je sais », définition qui collerait parfaitement à la démarche Wiki. Les Wiki sont regroupées sous l’appellation d’un mouvement global du nom de Wikimedia. On y trouve Wiktionary, un dictionnaire en ligne, Wikisource, une grande bibliothèque en ligne, Wikispecies, un répertoire nomenclaturale classant les espèces vivantes sur terre, Wikinews, une plateforme de journalisme collaboratif, ou encore Wikivoyage, un guide de voyage du monde entier sur lequel je m’attarderai un peu plus à la fin.

Wikimedia, c’est ce regroupement de projets collaboratifs, gratuits et modifiables par quiconque ou presque souhaitant y participer. Attention cependant à ne pas assimiler ici Wikileaks ou Wikisearch à la plateforme, ces deux derniers n’ayant rien à voir avec le mouvement Wikimédia. La finalité première étant de promouvoir la croissance et le développement de projets contenant du savoir libre fondé et d’en distribuer le contenu publiquement et gratuitement afin de contribuer à l’Internet libre. Il existe, par ailleurs des associations Wikimedia dans plus d’une quarantaine de pays regroupant utilisateurs et participants aux différents projets.

Comment fonctionne la plateforme ?

Lorsque quelqu’un crée ou modifie une page, les contributeurs réguliers suivant les évolutions peuvent vérifier, corriger ou compléter si besoin est. C’est la façon des Wiki pour s’auto-réguler et ainsi détecter et annuler les fausses informations. Cependant, attention à ne pas vouer une totale confiance aux écrits, ici comme ailleurs, il est primordial de toujours recouper et vérifier ses sources.

Des exemples d’actions que la fondation mène pour promouvoir ses outils

En 2009, Wikimedia a signé un partenariat avec Orange dans le but de « développer des fonctionnalités de l’encyclopédie Wikipédia susceptibles d’élargir le libre accès à la connaissance » selon les dires du communiqué de Presse. Orange et Wikipédia devaient être amenés à travailler ensemble en indexant directement le contenu de l’encyclopédie sur le portail du FAI. Et cela devrait même aller plus loin en proposant le contenu accessible directement depuis la télévision ou via des widgets mobiles. On attend toujours pour le moment…

Orange n’est pas le seul à avoir voulu se rapprocher de Wikimedia. Facebook en 2010, a également signé un partenariat afin de pouvoir exploiter le contenu Wikipédia. C’est de cette manière, que beaucoup de Pages Fan ont vu leur contenu s’enrichir par l’apport des contributions de l’encyclopédie. Google est également assez proche de la fondation. En 2010, ils ont fait un don de 2 millions de dollars a Wikimedia, c’est sans doute ce qui explique en parti le si bon référencement des Wiki dans le moteur de recherches…

Focus sur Wikivoyage

Wikivoyage, c’est le dernier venu dans la famille Wikimedia depuis ces dernières semaines. Existant déjà depuis près de 10 ans, le site Wikivoyage en rejoignant les autres Wiki, s’assure de la sécurisation de l’hébergement de son site sans dépendre d’un organisme financier indépendant. Il peut donc rester libre. Comme dans toute la galaxie Wikimedia, les articles sont écrits sous le régime des Creatives Commons, dont je vous ai déjà parlé. Le principe en lui-même est excellent. Imaginez-vous en vacances dans un pays étranger, sans vouloir forcément suivre les recommandations d’un guide, bénéficier de toutes les informations nécessaires, dénichés par d’autres voyageurs épris de la ville en question. La différence principale réside dans le fait que ce sont des voyageurs qui écrivent pour des voyageurs dans les mêmes conditions. Le contenu étant modifiable en tant réel, si vous même vous trouvez un autre endroit formidable, n’attendez pas pour l’indiquer ! Mais malheureusement tout n’est pas encore parfait. Car qui dit libre ouverture dit aussi profiteurs et beaucoup d’entreprises ayant entendu parlé du Wiki se sont rués sur les pages pour se faire une belle promotion gratuite… De là à ce que les pages deviennent un ramassis d’annonces nuisant au contenu et à la démarche originelle du site, il y a du temps, mais il faudra bien un moment que Wikivoyage précise ses conditions d’utilisation pour la pérennité de la plateforme, mais également pour la crédibilité de tout l’univers Wikimédia. Wikipedia ayant été confronté au même problème à ses débuts, il y a fort à parier que des évolutions vont aller en ce sens, pour que le but premier soit préservé et que par les outils Wikimedia, résonne la définition même de l’Internet, qui n’est autre que le partage.

Continuer la lecture
Vous aimerez aussi
Cliquez ici pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus sur Classics

Remonter en haut